Sylvie Géroux, le Blog

  • BlogRSS

  • Deuxième chronique de la Grande Yaka Faukon à retrouver sur Univers-l.com.

    To date or not to date, une expérience Outre-Manche

    Read more ›

    Première chronique de la Grande Yaka Faukon à retrouver sur le site Univers-l.com.

    Le mystère de la « disparition » de la romance lesbienne

    Read more ›

    Il y a quelques autres clichés facilement vérifiables concernant les Pays-Bas… La météo par exemple. Jacques Brel aurait pu être néerlandais, il n’y a pas de doute ! Le plat pays correspond si bien à la Hollande, qu’on croirait la chanson écrite pour elle. Il est vrai que la Flandre n’est pas bien loin. Et certains jours on n’aurait pas de mal à croire qu’un canal se perde à Amsterdam tant le ciel est bas. Quant à la pluie… Eh bien, je suppose qu’il faut être néerlandais pour l’apprécier à sa juste valeur. En tout cas, il faut avoir le moral bien accroché pour ne pas se laisser aller à une certaine mélancolie en ces jours de grisaille où la lumière se fait rare dans les petites rues aux maisons noires de la Venise du Nord. Ces jours-là la seule couleur semble venir des capes de pluie bariolées des touristes. Ces jours-là des expats pensifs contemplent le ciel en se demandant pourquoi Amsterdam et pas Madrid…

    Read more ›

    A quoi pense-t-on lorsqu’on flâne le long des canaux d’Amsterdam ? Au destin tragique de Van Gogh, à nos amours perdus… Ou à l’odeur de Marijuana omniprésente ? Car c’est bien un des clichés concernant cette ville qui se vérifie sans mal. L’herbe a pignon sur rue, et ces rues ont une odeur d’interdit pour les petits français que nous sommes. Amsterdam sans ces « coffee shop » ne serait probablement plus tout à fait elle-même. Et à première vue, c’est la consommation touristique qui semble la plus courante. Soyons honnête, bon nombres de visiteurs au look souvent reconnaissable ne sont pas là pour le Rijksmuseum !

    Et ce n’est pas prêt de changer… La loi que le gouvernement a tenté de faire passer pour enrayer ce tourisme un peu particulier a fait long feu. Il avait été demandé aux vendeurs des coffee shop de ne servir que les résidents preuve à l’appui. Facile à contrôler car aux Pays-Bas tout résident doit être enregistré dans une Mairie et obtenir son BSN (Burgerservicenummer de son petit nom)… Le numéro magique qui ouvre toute les portes, du système de santé aux banques. La ville d’Amsterdam s’y est immédiatement opposée, arguant qu’elle n’appliquerait pas une loi qui transformerait en moins de deux la moitié des Amstellodamois en dealers. Le gouvernement a donc été contraint de reculer. Cette règle n’est maintenant applicable qu’au bon vouloir des autorités locales.

    Donc pas d’inquiétude à avoir, ces cafés qui ne vendent pas de coffee ne sont pas près de mettre la clé sous la porte. La Cannabis touch d’Amsterdam n’est pas menacée !

    Read more ›