Sylvie Géroux, le Blog

  • Life in Amsterdam - Part 2 14 February 2014 | View comments

  • A quoi pense-t-on lorsqu’on flâne le long des canaux d’Amsterdam ? Au destin tragique de Van Gogh, à nos amours perdus… Ou à l’odeur de Marijuana omniprésente ? Car c’est bien un des clichés concernant cette ville qui se vérifie sans mal. L’herbe a pignon sur rue, et ces rues ont une odeur d’interdit pour les petits français que nous sommes. Amsterdam sans ces « coffee shop » ne serait probablement plus tout à fait elle-même. Et à première vue, c’est la consommation touristique qui semble la plus courante. Soyons honnête, bon nombres de visiteurs au look souvent reconnaissable ne sont pas là pour le Rijksmuseum !

    Et ce n’est pas prêt de changer… La loi que le gouvernement a tenté de faire passer pour enrayer ce tourisme un peu particulier a fait long feu. Il avait été demandé aux vendeurs des coffee shop de ne servir que les résidents preuve à l’appui. Facile à contrôler car aux Pays-Bas tout résident doit être enregistré dans une Mairie et obtenir son BSN (Burgerservicenummer de son petit nom)… Le numéro magique qui ouvre toute les portes, du système de santé aux banques. La ville d’Amsterdam s’y est immédiatement opposée, arguant qu’elle n’appliquerait pas une loi qui transformerait en moins de deux la moitié des Amstellodamois en dealers. Le gouvernement a donc été contraint de reculer. Cette règle n’est maintenant applicable qu’au bon vouloir des autorités locales.

    Donc pas d’inquiétude à avoir, ces cafés qui ne vendent pas de coffee ne sont pas près de mettre la clé sous la porte. La Cannabis touch d’Amsterdam n’est pas menacée !

    « Back to archive
  • Leave your comment

  • Name:
     
    Email:
    Comment   
    captcha
    Enter the code shown above: